Elle est nécessaire, parce que les données de la conscience sont extrêmement lacunaires ; aussi bien chez l’homme sain que chez le malade, il se produit fréquemment des actes psychiques qui, pour être expliqués, présupposent d’autres actes qui… 66-6. endstream endobj startxref C’est la raison pour laquelle Freud construit sa démarche réflexive sur des arguments logiques et solides pour annihiler cette contestation, et prouver rationnellement que l’inconscient existe en procédant de façon ternaire: « l’hypothèse de l’inconscient est [avant tout] nécessaire » « légitime », puis prouvée. "On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient et de travailler avec cette hypothèse. Ce document contient 1970 mots soit 4 pages. L'inconscient comme système ? L’hypothèse d’un Inconscient psychique est selon FREUD, « nécessaire et légitime »; pourtant, nombreux sont ceux qui ont pointé les incohérences théoriques de la doctrine et les implications pratiques discutables qu’elle permet. 1, éd. On nous conteste de tous côtés le droit d'admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. 0 C’est le caractère nécessaire de cette hypothèse qu’il va essayer de fonder. Laplanche et Pontalis, 1973, Vocabulaire de la psychanalyse, Paris, PUF, p. 197 « […] l’hypothèse de l’inconscient est nécessaire et légitime, et (que) nous possédons de multiples preuves de l’existence de l’inconscient. Nous pouvons réponde à cela que l’hypothèse de l’inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples preuves de l’existence de l’inconscient. , "Inconscient", §. Freud: L'idée d'inconscient exclut-elle l'idée de liberté ? Côtés Le Droit D Admettre Un Psychique Inconscient Et De Travailler Scientifiquement Avec Cette Hypothèse Nous Pouvons Répondre à Cela Que L Hypothèse De L Inconscient Est Nécessaire Et Légitime Et Que Nous Possédons De Multiples Preuves De L Existence De L Inconscient''DE LINCONSCIENT POLITIQUE Week end Lacan Elle est nécessaire, parce que les données de la conscience sont extrêmement lacunaires ; aussi bien chez l'homme sain que chez le malade, et il se produit fréquemment des actes psychiques qui, pour être expliqués, présupposent d'autres actes qui, eux, ne bénéficient pas du témoignage de la conscience. (extraits divers) Alain : “penser, c’est peser”. Freud s’en défend, et dans le texte que nous nous proposons d’étudier il affirme que c’est une hypothèse nécessaire, légitime et prouvée. On nous conteste de tous côtés le droit d'admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. L'autre Spinoza 1/5 : Liberté, multitude et laïcit... Spinoza toute la semaine sur france-culture, les C... Cicéron : La culture de l'âme (cultura animi), Devoir surveillé (STI) : Locke, Fondement et limites de la propriété (Traité du gouvernement civil, 1690). “On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient et de travailler avec cette hypothèse. Nous pouvons répondre à cela que l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient. Nous chercherons ici à examiner attentivement les arguments qui justifient chacune de ces affirmations. On nous conteste de tous côtés le droit d'admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. %%EOF Et s'il s'avère de plus que nous pouvons fonder sur l'hypothèse de l'inconscient une pratique couronnée de succès, par laquelle nous influençons, conformément à un but donné, le cours de processus conscients, nous aurons acquis, avec ce succès, une preuve incontestablement de l'existence de ce dont nous avons fait l'hypothèse. « On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. C'est une construction intellectuelle rationnelle qui permet de rendre intelligible le réel. Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Commentaire de texte de Freud: l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et ... nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient. Il en dit que son existence est légitime ,nécessaire et qu’on peut la prouver. Or nous avons conscience de pouvoir faire autre chose que cela, et de ne pas toujours suivre les règles morales. En d’autres termes, la réalité, le fait même de ce qui échappe par définition à la conscience est-il ... Est-elle bien nécessaire, rationnelle et rigoureuse ? Ma perspective est celle de lépistémologie et de lhistoire des sciences, où la ... mais quil est nécessaire de le référer à ... notion dinter-discours naît aussi à partir de la psychanalyse et de lhypothèse de linconscient. Nous répondrons que l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime et que l'existence de l'inconscient est d'ailleurs prouvée de maintes façons. texte : l’inconscient est une hypothèse nécessaire et légitime Freud y prend acte du fait que l’inconscient ne peut être observé tel quel, tout en ajoutant que la conscience ne peut suffire pour autant à rendre compte de la plupart des actes psychiques. Nous pouvons répondre à cela que l'hypothèse de l'inconscient est, , et que nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient. Nous pouvons répondre à cela que l’hypothèse de l’inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples C’est la question du monde moderne pour qui est légitime non ce qui est permis ou défendu au nom de la loi, mais ce qui est possible, ce qui apparaît nécessaire. Devoir surveillé (STI) : Locke, Fondement et limit... La notion d'inconscient psychique a-t-elle un sens... Blog en veille quelques jours...pas de connexion i... Spinoza toute la semaine sur france-culture : podcast. Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Freud : l'inconscient psychique, une hypothèse nécessaire et légitime.Ce document contient 1023 mots soit 3 pages. regroupe de façon cohérente des éléments de réalité empirique pour les mettre en évidence. Nous pouvons répondre à cela que l’hypothèse de l’inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples preuves de l’existence de l’inconscient. La nécessité est de l’ordre du besoin et du rapport de force. 25 0 obj <>/Filter/FlateDecode/ID[<9BDE978BAFFE0844ACE8DA476BEC1AFE>]/Index[13 20]/Info 12 0 R/Length 71/Prev 20897/Root 14 0 R/Size 33/Type/XRef/W[1 2 1]>>stream La conscience ne procure à chacun de nous que la connaissance de ses propres états psychiques; qu’un autre homme ait aussi une conscience, … Or, nous trouvons dans ce gain de sens et de cohérence une raison, pleinement justifiée, d'aller au-delà de l'expérience immédiate. Annexe : texte de Freud et corrigé-type d’une explication « On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. Au contraire, il est nécessaire de construire (à l'opposé du donné) la notion d'inconscient.Dans une seconde partie, beaucoup plus brève, Freud argumente sur la légitimité de l'hypothèse de l'inconscient. Un autre exemple de bonne copie : Freud : La structure de la personnalité psychique (1932). "On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient et de travailler avec cette hypothèse. nécessaire de s’étendre sur les détails du contenu de cette recherche, disons simplement que la construction de ce livre est méthodique et rigoureuse, que son auteur est plutôt bien renseigné sur les textes de Freud, et que la critique de la psychanalyse qu’il recèle est, … Explication du texte de Freud l’Inconscient, nécessaire et légitime : Manuel n°3 page 166 : je relis mon texte et je surligne au fluo les mots clefs et je divise les parties On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. Freud cherche à démontrer que l’hypothèse qui sert de fondement à la psychanalyse, dont il est l’inventeur, est à la fois nécessaire et légitime. L’Inconscient freudien Il s'est en effet intéressé à des malades qui présentaient des troubles physiques et psychologiques auxquels ne correspondait aucune lésion physique. 13 0 obj <> endobj De nombreux débats ont été tenues sur l’existence de l’inconscient. C'est un médecin autrichien, Sigmund Freud (1856-1939), qui va détruire cette représentation classique de la vie psychique de l'homme. L'on doit donc se ranger à l'avis que ce n'est qu'au prix d'une. TSVTB: Réunion Parents-professeurs : rappel de l'h... Freud : "L'hypothèse de l'inconscient est nécessai... Proudhon : "La propriété, c'est le vol" (extrait d... Patrick Declerck : "L'oedipe est structurant" (ext... Freud : le sens des symptômes et le symbolisme dan... Freud : La structure de la personnalité psychique ... Pour rire : dialogue sur un palier de et avec Dubi... Radio : Les origines (toute la semaine sur F.C). Tous ces actes conscients demeurent incohérents et incompréhensibles si nous nous obstinons à prétendre qu'il faut bien percevoir par la conscience tout ce qui se passe en nous en fait d'actes psychiques; mais ils s'ordonnent dans un ensemble dont on peut montrer la cohérence, si nous interpolons les actes inconscients inférés. - Citation sur MaPhilo.net - Aide personnalisée pour tous vos devoirs de philosophie, réponse à votre dissertation de philo en 1h chrono. Sur le plan théorique, l’hypothèse de l’inconscient permet désormais d’expliquer certains phénomènes psychologiques jusqu’alors incompréhensibles. C'est en ce sens, sans doute, qu'on peut parler d'une "exigence morale" car la morale exige de nous de nous comporter selon sa loi. Comment l'hypothèse vient-elle à l'esprit du savant ? L’individu est dit conscient lorsqu’il se sent concerner par quelque chose de philosophique et de la psychique. Qu'est-ce donc que dormir ? Il est donc légitime de se demander si l’existence de l’inconscient est une certitude ou une hypothèse ? Mais qu’est-ce que la conscience ? Document : OLIVER SACKS, 1985 , Le Marin perdu  Ce texte relate un cas d'amnésie. h�b```f``� �����������Y00$0.`H 1������Hs17X�7��w!����=��b�f�304�iF �0 U� X Cf. Contre quoi il faut comprendre qu'il n'y a point de pensées en nous, sinon par l'unique sujet : Je. Ajouté par : admin. Il faudra attendre le XXe siècle pour que Freud nomme l’innommable, à savoir : ce mystère qu’est l’inconscient. N’est-ce pas là une bonne raison d’admettre l’existence d’un inconscient psychique, d’une pensée inconsciente comme le propose Freud dans cette extrait de la Métapsychologie ? » Freud, 1915, Métapsychologie, trad. Pourquoi est-il nécessaire de faire l'hypothèse de l'existence d'un inconscient ? h�bbd``b`*v@��;�`~ ��b���A�l q9����aH/#V�?�� � Ainsi Freud insiste sur le fait que l’hypothèse de l’inconscient est « nécessaire » et « légitime » et que nous détenons de nombreuses preuves de l’existence de cet inconscient. Ces actes ne sont pas seulement les actes manqués et les rêves, chez l'homme sain, et tout ce qu'on appelle symptômes psychiques et phénomènes compulsionnels chez le malade ; notre expérience quotidienne la plus personnelle nous met en présence d'idées qui nous viennent sans que nous en connaissions l'origine, et de résultats de pensée dont l'élaboration nous est demeurée cachée. L'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et .... nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient. Nos professeurs traitent tous les sujets, de tout niveaux, terminale, fac, classe prépa. Pourquoi l'hypothèse de l'inconscient freudien est-elle problématique ? Pour Freud, les données immédiates de la conscience « sont insuffisantes « pour donner raison de la totalité des actes psychiques. Vous pensez b... On nous conteste de tous côtés le droit d'admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. De divers côtés on nous conteste le droit de postuler l'existence d'un psychisme inconscient et de travailler scientifiquement à l'aide de cette donnée. Nécessaire et légitime sont des métaphores juridiques. endstream endobj 14 0 obj <> endobj 15 0 obj <>/ProcSet[/PDF/Text]>>/Rotate 0/Type/Page>> endobj 16 0 obj <>stream Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir ? Nous pouvons répondre à cela que l’hypothèse de l’inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples preuves de l’existence de l’inconscient. La thèse deFreud dans ce texte : La psychanalyse apporte des preuves de l’existence d’un inconscient psychique. Nous pouvons répondre à cela que l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient.Elle est nécessaire, parce que les données de la conscience sont extrêmement … L’inconscient, c’est la politique Ce Séminaire destiné avant tout aux étudiants visera à éclairer des concepts et notions de la psychanalyse à partir de la praxis orientée par Jacques Lacan. Nous pouvons répondre à cela que l'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et que nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient.Elle est nécessaire, parce que les données de la conscience sont … De nombreux débats ont été tenues sur l’existence de … Cependant on perçoit beaucoup de chose mais on ne prend pas conscience de tout, cette petite perception est l’inconscient. Dans un entretien avec Georges Charbonnier, Claude Lévi-Strauss, l'un des plus gran... Bergson : conscience signifie choix (extrait) Qui dit esprit dit, avant tout, conscience. que l'on peut exiger que tout ce qui se produit dans le domaine psychique doive aussi être connu de la conscience. On nous conteste de tous côtés le droit d'admettre un psychique inconscient et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse. Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir ? L'inconscient comme hypothèse nécessaire et légitime ? C’est le propre du charlatan pour Nietzsche de prétendre soigner alors qu’il empoisonne, ou le propre de la religion (c’est-à-dire toujours selon lui le résultat d’une volonté de toute puissance exercée par les envieux et les malheureux dont le plaisir ultime est de voir les autres souffrir autant qu’eux). La plus grave de ces erreurs est de croire que l'inconscient est un autre Moi" (Alain parle ici du Moi au sens classique du terme) "Un Moi qui a ses préjugés, ses passions et ses ruses ; une sorte de mauvais ange, diabolique conseiller.